SHOPPING

style-sur-la-ville-post_marche_noir

Des friperies sympas il y en a plein Paname, c’est vrai. Mais croyez-moi, celle-là est différente.

Jadis au premier étage du Comptoir Général, Le Marché Noir a pris son indépendance en ouvrant ses portes dans le 3ème arrondissement de la capitale. Très exactement à l’angle de la rue Prérrée et de la rue Paul Dubois (merci Google Maps). De l’extérieur, l’endroit est discret. Pas d’enseigne à l’entrée.

Franchissez les portes et passez du boucan de la rue à la quiétude d‘un grand espace où chaque élément semble avoir été choisi avec soin.
Ici, l’originalité et la rareté des pièces priment sur la quantité. Ce qui n’est pas plus mal.

APERCU_TIMELINE_INSTAGRAM_MARCHE_NOIR

Le tout est mis en valeur par une déco mêlant végétation (il y a un palmier ÉNORME dans la boutique) et évocations subtiles d’une Afrique post-coloniale (photos, meubles). C’est vraiment stylé. La filiation avec l’univers du Comptoir Général est évidente.

Pour prolonger votre session shopping, un salon de thé attenant est à votre disposition.

Vous verrez, Le Marché Noir est un lieu original où l’inspiration passe par les vêtements, les murs et un entourage très présent sur Instagram.

Quelques comptes de l’équipe du Marché Noir que je vous conseille de suivre :

marchenoir_paris | margi_vandoren | izeteixeiraofficiel

FOOD & DRINK

style-sur-la-ville-post_street-bangkok

Il y a quelques mois je découvrais le restaurant Street Bangkok Local Food qui a ouvert ses portes à l’est de Paris. Les plus perspicaces d’entre vous auront deviné qu’on y mange thaïlandais.

L’endroit est très prisé. Il faut faire la queue avant de rentrer. Une fois dans le resto, les échafaudages placés devant la cuisine et la caisse vous donnent l’impression d’être en plein food market thaï. On s’y croit encore plus quand on sait que la carte a été élaborée par Ja Euarchukiati, ancienne chef du Mandarin Oriental de Bangkok, rien que ça.

Passez votre commande, payez, et allez vous installer. Votre repas arrive. En attendant, vous pouvez faire connaissance avec vos voisins de table. On y mange assis sur des tabourets, autour de grandes tables en aluminium, sur lesquels se reflètent les néons fixés au Plafond. Après avoir lorgné sur les plats de vos voisins, votre plateau arrive enfin.

Quand j’y suis allé, j’ai commandé un saumon, du riz blanc et une limonade de gingembre. Soupe de légumes, riz blanc et Singha pour ma nana. Très très bon !

style-sur-la-ville-street-bangkok-order

POP CULTURE

style-sur-la-ville-post_seydou-keita

Il y a quelques jours, je suis allé au Grand Palais voir la rétrospective de celui qui pour moi, révèle les couleurs du Mali à travers des photos en noir et blanc. Monsieur Seydou Keïta.

À l’entrée de l’expo, son nom s’inscrit en grandes lettres sur fond de wax colorée. Une dose de couleur bien agréable qui vous donne de l’énergie avant d’aller arpenter l’expo. Certains s’arrêtent même  devant le mur pour y faire des selfies. Une pratique sociale courante en 2016…

Les œuvres sont en majorité des portraits d’hommes, femmes et enfants prenant la pose devant des fonds en tissu. Ça peut sembler banal écrit comme ça. Il faut savoir qu’au moment où Seydou Keïta se lance dans le 8ème art, ce type de photo avec postures et mises en scène est à l’avant-garde. Certain clichés sont d’ailleurs très actuels.